Quel effort nous leur demandons

Carl HesterLe but ultime de la plus grosse reprise FEI, le Grand Prix, est un véritable tour de force pour les chevaux. En effet, à y regarder d’un peu près, nous voila devant un challenge technique des plus ardus dont voici un petit exposé succinct.

Nous avons fait le décompte à partir du texte du Grand Prix du nombre de difficultés techniques de cette prestation : enchaînements, transitions…….

 

1 – Galop arrêt
2 – Arrêt trot rassemblé
3 – Trot rassemblé trot allongé
4 – Trot allongé trot rassemblé
5 – Trot rassemblé appuyer
6 – Inversion appuyer
7 – Redresser appuyer
8 – Trot rassemblé arrêt
9 – Arrêt reculer
10 – Reculer trot rassemblé
11 – Trot rassemblé trot allongé
12 – Trot allongé passage
13 – Passage piaffer
14 – Piaffer passage
15 – Passage pas allongé
16 – Pas allongé pas rassemblé
17 – Pas rassemblé passage
18 – Passage piaffer
19 – Piaffer passage
20 – Passage galop rassemblé
21 – Galop rassemblé 9 changements aux 2 temps
22 – Galop rassemblé galop allongé
23 – Galop allongé galop rassemblé
24 – Changement de pied
25 – Zig zag 3 6 6 3 = 4 enchainements et non des moindres…..26,27,28,29
30 – 15 changements au temps
31 – Pirouette changement de pied pirouette
32 – Galop rassemblé trot rassemblé
33 – Trot rassemblé trot allongé
34 – Trot allongé trot rassemblé
35 – Trot rassemblé passage
36 – Passage piaffer
37 – Piaffer passage
38 – Passage arrêt

OUF… Presque 40 transitions ou enchainements en l’espace de 8′ 15″ environ, ce qui fait une GROSSE difficulté technique toutes les 13 secondes en moyenne…

Vu sous cet angle, on comprendrait bien mieux, n’est-ce pas, le « contrôle total » que certains cavaliers imposent a leur cheval, avec pour souci majeur d’aller au bout de cet Everest technique. Contrôle total qui passe par une tension plus ou moins nette des rênes… tant la précision des tracés prend de l’importance.

On comprendrait même aisément, n’est-ce pas, que la possibilité même de vaincre dans la légèreté absolue et avec des notes supérieures a 70 % , cet énorme challenge, n’effleure pas l’esprit de grand monde… ni du coté des compétiteurs qui ont « le nez dans le guidon » parce que c’est leur business, ni du coté des artistes qui, s’ils s’y essaient, prennent vite la mesure de la difficulté… et n’essaient plus…

 

Pierre

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire